Adaptation à l’obscurité

Adaptation de l’œil à une baisse de luminosité pour une meilleure sensibilité et perception visuelle : on parle de vision "scotopique", du grec "skotos" qui signifie obscurité.
Cette adaptation est possible grâce

  • à la pupille (diaphragme noir au centre de l’œil) qui se dilate pour laisser rentrer plus de lumière, ce phénomène de dilatation est appelé « mydriase »,
  • aux "bâtonnets" de la rétine située au fond de l'œil qui sont spécialisés dans la vision scotopique par une grande sensibilité à la lumière.

20 à 25 minutes sont nécessaires pour que la vision soit améliorée, le maximum de sensibilité est atteint après environ 45 minutes dans l'obscurité ininterrompue.  

Découvrez le module 3D interactif sur le mécanisme de l'iris et de la pupille