Le sport et les aptitudes visuelles

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A lire aussi

Comment bien protéger vos yeux des UV et du soleil ?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

les yeux et le sport de voileOn compte en France 26 millions de sportifs de tous niveaux, soit 38% de la population, dont seulement 12 millions sont licenciés. 

Pour ces 14 millions de sportifs occasionnels, aucun suivi médico-sportif n'est et ne peut être systématisé, d’où le rôle des médecins généralistes et spécialistes traitant.

Au niveau de la sécurité pour vos yeux, tout dépend de la protection de l’œil par l’orbite et le volume de l’agent traumatisant. Un gant de boxe est nettement moins dangereux qu’une balle de golf…  

Le Dr Monroche, médecin fédéral de la savate (boxe française), cite pour la France un cas de décollement de rétine par an sur les dix dernières années.

D’autres sports sont à l’origine de traumatismes oculaires beaucoup plus graves et plus fréquents : le hockey sur glace pour la seule ville de Montréal a enregistré 33 décollements de rétine en 15 ans.

 

Les sportifs occasionnels

la vue et le skiSi vous êtes sportif occasionnel, demandez conseil à votre médecin pour un suivi médico-sportif. 

En effet, tout état de fragilisation oculaire vous rend plus vulnérable, en particulier pour certains sports : vol libre, plongée sous-marine même en loisir, … 

 

 

Les sportifs licenciés mais non-compétiteurs

Pour les sportifs licenciés mais non-compétiteurs, le code de la santé publique prévoit que la première délivrance d'une licence sportive soit subordonnée à la production d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique des activités physiques et sportives. Ce certificat est valable pour toutes les disciplines à l'exception :

  • des disciplines mentionnées par le médecin,
  • des disciplines comportant des risques particuliers, conformément à l’arrêté du 28 avril 2000, pour lesquelles un examen médical plus approfondi par un médecin agréé est nécessaire : 
    - sports de combat dans lesquels la mise « hors de combat » est autorisée
    - alpinisme de pointela vue et le sport cycliste
    - sports utilisant des armes à feu
    - sports mécaniques
    - sports aériens
    - sports sous-marins

 

 

Les sportifs compétiteurs

la vue et le tennisPour les sportifs désirant faire de la compétition, l'article L.3622-2 du Code de la santé publique précise que la participation aux compétitions sportives organisées ou agréées par les fédérations sportives est subordonnée :

  • à la présentation d'une licence sportive attestant la délivrance d'un certificat médical mentionnant l'absence de contre-indication à la pratique sportive en compétition,
  • ou, pour les non licenciés auxquels ces compétitions sont ouvertes, à la présentation de ce seul certificat médical ou de sa copie certifiée conforme qui doit dater de moins d'un an.

 

Les sportifs de haut niveau

Pour les sportifs de haut niveau et sportifs inscrits dans les filières d'accès au sport de haut niveau, le dispositif est plus drastique. Renseignez-vous auprès de votre ophtalmologiste.

 

Les fédérations sportives

Le saviez-vous ?
Toutes les fédérations sportives publient un règlement médical en vue de la délivrance d’un certificat de non contre-indication à la pratique de tel ou tel sport.


On remarque une évolution des normes d’aptitude visuelle avec de plus en plus de sports qui exigent une acuité visuelle binoculaire (performance des 2 yeux ensemble) et non plus œil par œil : vol libre, motocycliste, …

Un certain nombre de sports relèvent exclusivement de la compétence de médecin du sport, et dans certains cas de médecins agréés. Ceci est valable pour les sports mécaniques (auto moto), la boxe, les sports subaquatiques (plongée sous marine), les sports aériens (parachute, parapente, vol à voile, deltaplane), la haute montagne.

Les ophtalmologistes sont souvent sollicités pour les sports de précision, de type tir au pistolet, golf, sport de vitesse (ski, auto, moto), sport rapide comme le tennis, ou bien des sports avec des contraintes comme la voile (embruns et réverbérations). Ce sont surtout des équipements optiques particuliers qui leur sont demandés.

 

la vue et la natation

 

Retour haut de page

 

Les informations fournies sur le site guide-vue.fr® sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Cet article a été rédigé par Le comité éditorial et mis à jour le 26/03/2012.