Protéger ses yeux à la montagne, Guide Vue

Au ski, protégez vos yeux !

17/12/2016
Catégorie:
Santé
| Auteur : Guide de la Vue

La neige en montagne est au rendez-vous et nombreux sont ceux qui vont bénéficier des vacances scolaires et des week-ends pour en profiter et savourer le grand air. Vous avez préparé tout votre matériel, gants, bonnets..., mais avez-vous pensé à vous équiper correctement en lunettes de soleil protectrices ? En effet, avec ou sans soleil, les UV et d'autres rayons lumineux sont dangereux pour vos yeux, particulièrement losque l'on monte en altitude.
 

Les rayons ultraviolets

Vous savez que, même les jours où le soleil est peu visible, les rayons Ultraviolets sont présents dans l’air ambiant et demeurent actifs. Vous avez d’ailleurs prévu de la crème solaire pour prévenir tout coup de soleil sur votre peau. Vous avez totalement raison car l’épaisseur de l’atmosphère qui filtre une partie des UV diminue avec l’altitude. Il y a donc plus d’UV à la montagne qu’en plaine. De plus, lorsque vous êtes à la plage, l'écume de la mer réfléchit 25% des rayons UV, alors que sur la neige, les UV sont réfléchis à plus de 80% ! Ce qui augmente significativement le risque pour vos yeux.
 

La lumière "bleu-violet"

La lumière bleue-turquoise (480nm) est bénéfique pour la santé car elle régule notamment notre horloge biologique.
Une étude pilotée par Serge Picaud à l’Institut de la Vision, centre de recherche dirigé par le Pr José-Alain Sahel, révèle que la lumière « bleu-violet » (415-455nm) serait responsable de réactions chimiques au niveau de la rétine provoquant des dommages rétiniens. Cette lumière « bleu-violet » serait ainsi un facteur de risque pour la pathologie rétinienne la plus répandue : la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) qui touche plus d'un million de Français.

Les sources émettrices de lumière « bleu-violet » :

La lumière « bleu-violet » en provenance du soleil est potentiellement toxique même si son rayonnement est relativement faible.
Ces rayonnements peuvent également provenir de certaines sources lumineuses dites blanc-froid : en particulier, certaines des LED qui remplacent progressivement les ampoules traditionnelles contiennent une proportion importante de bleu-violet.
 

Les effets des rayons du soleil sur nos yeux

Le risque oculaire d’une exposition aux UV se situe à différents niveaux. La plus connue des affections est l’ophtalmie des neiges qui s’apparente à un véritable coup de soleil de l’œil, caractérisé par une brûlure superficielle, une douleur importante, et une gêne à la lumière. La cornée, la partie la plus externe de l’œil, peut s’ulcérer et subir ainsi une kératite.

Par ailleurs, les effets cumulatifs du soleil et donc des rayonnements UltraViolets, grignotent notre capital vue et favorisent sur le long terme la survenue de cataracte ou de maladies des yeux comme la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age).

Les paupières qui entourent l’œil doivent être également protégées : préférez des lunettes couvrantes, par exemple un masque qui vous permettra en plus d'avoir un champ de vision très large et très confortable.

protection yeux soleil ski

Les solutions optiques à privilégier

Pour protéger ses yeux efficacement, il est important de choisir une monture adaptée qui enveloppe les yeux et les paupières, mais qui doit aussi protéger des rayons lumineux qui pénètrent sur les côtés : masques, lunettes couvrantes avec par exemple de larges branches.

Les verres de lunettes doivent impérativement filtrer

  • 100% les UV, si vous lisez les mentions "UV 400", ou mieux "E-SPF 50", cela indique un niveau de protection supérieur ;
  • La lumière "bleu-violet" toxique, demandez un certificat de garantie.

Etant donné la forte luminosité, il est souvent recommandé de s’orienter vers une teinte de verre très intense, comme l’intensité 4. Sachez qu'un verre foncé permet de vous limiter l'éblouissement mais ce n'est pas la teinte qui vous protègera des UV, mais bien le pouvoir filtrant des verres comme indiqué ci-dessus. Attention, ces verres solaires "classe 4" diminuent fortement la lumière transmise et sont donc interdits pour la conduite automobile.
Par temps couvert, vous trouverez des lunettes aux verres jaunes, orangés, roses... qui permettent d'améliorer le contraste et la luminosité, veillez à ce qu'ils possèdent bien les filtres protecteurs cités.

Les enfants sont encore plus vulnérables que les adultes car leur œil filtre naturellement moins les UV, les laissant ainsi passer jusqu’à la rétine. Il est donc primordial d’équiper correctement les enfants ! De la même manière que vous les équipez d’un casque pour skier, protéger leurs yeux et leur capital oculaire.

N’oubliez-pas, dès les premiers symptômes d’une anomalie oculaire, consultez un médecin ophtalmologiste.
 

A lire aussi : protégez vos yeux de la lumière bleue naturelle et artificielle